Grâce à vous, nous avons récolté 33 742€ sur un objectif de 30 000€

33 742€ / 30 000€

Je fais un don
Pour une alimentation sans violence  - Episode 4 : L'action collective

 

 

POUR UNE ALIMENTATION
SANS VIOLENCE

 

Aujourd'hui, la plupart des produits que nous mangeons contiennent des ingrédients invisibles : des atteintes aux droits humains ou à l'environnement commises en toute impunité par quelques multinationales.

 

Ce n'est pas une fatalité ! Aidez-nous à faire progresser les droits humains en 2024.

Faisons évoluer les règles du jeu, pour une alimentation sans violence.

 

Notre stratégie pour des filières plus solidaires

 

 

Généralement, c'est en toute impunité que les entreprises multinationales s'exonèrent de leurs responsabilités... mais cette impunité n'est pas une fatalité ! Nous pouvons contraindre les sociétés "donneuses d’ordre" à respecter les droits humains, et permettre à leurs victimes d’obtenir justice, même lorsqu'elles se trouvent à l'autre bout du monde. Nous pouvons construire un monde plus juste en misant sur la solidarité internationale, en agissant aux côtés des femmes et des hommes qui se mobilisent pour le respect de leurs droits fondamentaux.

 

Dans l’ADN d’ActionAid France, il y a toujours eu le soutien et la mise en lumière de celles et ceux qui se battent pour la défense de leurs droits économiques, sociaux et culturels. Pour mettre un terme aux violations de droits humains dans les chaînes de production alimentaires, nous faisons connaître l'envers du décor, nous portons la voix de celles et ceux qui se mobilisent, et nous interpellons les entreprises qui ferment les yeux ou sélectionnent leurs fournisseurs et sous-traitants pour leur "souplesse" dans le respect des normes en vigueur.

 

Et cela marche ! Les pétitions et appels urgents que nous lançons contre des entreprises comme Auchan, Yves Rocher ou Nike permettent régulièrement des progrès concrets, comme la réintégration de personnes injustement licenciées ou le paiement d'indemnités. C'est une forte mobilisation citoyenne qui a abouti à l'adoption d'une loi historique, en France, sur le devoir de vigilance des grandes entreprises, qui permet d'engager des actions en justice et de demander réparation en cas d'atteintes aux droits humains. En 2024, avec vous, nous pouvons allez plus loin !

 

Dans ce quatrième épisode, la parole est donnée à celles et ceux qui, bien souvent dans l'ombre, œuvrent pour un monde meilleur. Maelys, d’ActionAid France, et Jorge, du syndicat Astac en Equateur, nous confient leurs visions pour garantir la protection des droits humain et de l’environnement.

<


NON AUX BANQUES QUI FINANCENT LES ABUS DE L'AGRO-INDUSTRIE !

 

Alors que la crise climatique continue de s'intensifier, les flux financiers en faveur des deux plus grands contributeurs au changement climatique - les combustibles fossiles et l'agro-industrie - poussent la planète au bord du gouffre. En septembre, nous avons commencé à enquêter sur la responsabilité des banques dans certaines atteintes aux droits humains et à l'environnement... Saviez-vous que les banques investissent, chaque année, plus de 50 milliards d'euros dans l'agro-business ?

En 2024, nous lancerons une campagne de mobilisation citoyenne contre les banques qui financent l'agro-industrie et le dérèglement climatique. 

 

 

Ensemble, faisons de cette prochaine campagne un succès !

 

 

JE FAIS UN DON

VOS DONS EN ACTION

Il faut 6 000 €, en moyenne, pour assurer en urgence la protection d'un∙e syndicaliste victime de menaces.

JE DONNE 30 €
Avec 15 000 €, nous pouvons mener une nouvelle enquête sur les atteintes aux droits humains dans l'agro-industrie.

JE DONNE 60 €
30 000 €, c'est la somme qu'il faut réunir pour une campagne d'interpellation réussie, voire une action en justice.

JE DONNE 150 €

VOIR LES AUTRES EPISODES

Episode 1

Banana Spleen

La banane est le fer de lance de l’économie équatorienne, pourtant elles y sont parfois cultivées dans des conditions proches de l’esclavage.

Episode 2

Briser le silence

Blanche part à la rencontre de femmes qui luttent contre les discriminations et violences sexistes et sexuelles au travail.

Episode 3

Terres volées

Blanche et Hippo se confrontent aux abus de l'agro-industrie et rencontrent des communautés spolié.e.s de leurs terres.

Episode 4

L'action collective

Parole aux militant-e-s qui nous confient leur vision pour garantir la protection de l’environnement et les droits humains.

Jorge“Nous avons mené des actions à l’intérieur du pays, mais aussi à l’échelle internationale, car nous pensons que si les relations commerciales sont mondialisées, alors nous devons mondialiser la lutte.”

Jorge Acosta est le fondateur et coordinateur du syndicat ASTAC, qui défend les droits des ouvrières et ouvriers du secteur de la banane en Equateur.